Accueil » Nos articles » Un été avec Albert – Marie Pavlenko

Un été avec Albert – Marie Pavlenko

Après le bac, l’été de Soledad était tout tracé. C’était sans compter sur le divorce de ses parents et le début de dépression de son père. Changement radical d’ambiance et direction les Pyrénées, chez sa grand-mère. Alors que Sol imagine ses vacances vouées à un ennui mortel, un événement inattendu vient totalement les bouleverser. Entre journées en plein soleil et nuits terrifiantes, Soledad va vivre un été hors du commun.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Flammarion Jeunesse. Merci à Anaïs pour sa confiance.

J’aime énormément les romans de Marie Pavlenko, c’est pour cela que j’avais très hâte de lire ce petit nouveau. Il est très différent des autres que j’ai pu lire (Je suis ton soleil et Et le désert disparaîtra). Se mêle le monde réel avec une pointe de fantastique à laquelle je ne m’attendais pas du tout. C’était très surprenant. J’ai bien aimé cette lecture parce que je ne savais pas du tout où l’autrice voulait nous emmener. L’ambiance est aussi étonnante, tantôt drôle et pleine de vie, tantôt lourde et dramatique. L’autrice a su jouer avec ces deux aspects. On passe par toutes les émotions.

J’ai adoré retrouver la plume de Marie Pavlenko qui est très simple, mais très jolie. Le langage est familier puisque c’est une jeune femme de dix-huit ans qui parle. Les personnages sont très attachants. J’ai particulièrement aimé la relation entre Soledad et sa grand-mère. Elles sont très complices et cela m’a touché. Doméné est aussi un personnage que j’ai beaucoup aimé. Homme un peu bourru de premier abord, il se révèle un allié de choix et un homme très attendrissant dans le fond.

Une bonne lecture qui se lit vite. On arrive à douter de la réalité et c’est assez étrange comme sentiment. J’ai bien aimé aussi l’écho à son autre roman. On sent que l’autrice aime profondément la nature, en particulier les arbres qui ont toujours une place de choix dans ses écrits.

Un été avec Albert est un livre surprenant et très différent des autres livres de Marie Pavlenko. Les premières pages m’ont un peu déstabilisé puisqu’on retrouve ici son écriture mais d’une manière bien plus “brute” et plus familière que d’ordinaire. Cet aspect désuet utilisé dans le langage transcrit assez bien le lieu dans lequel l’histoire se déroule : nous sommes à la campagne, dans un petit village, loin de tout le monde. Cela renforce le charme du lieu, du moment et des personnages. Là-bas, le temps s’écoule différemment, comme souvent lorsque l’on est en vacances…

L’histoire prend également un tournant assez inattendu puisqu’elle tend vers le thriller puis sur le fantastique. C’était un pari risqué mais je le trouve particulièrement réussi. En effet en très peu de pages, avec une écriture décapante et toujours aussi bourrée d’humour, Marie Pavlenko réussit à piéger le lecteur dans ses filets. La tension se resserre au fil des pages et le mystère demeure !

J’ai beaucoup aimé lire et voir renouer la relation entre petite-fille et grand-mère. C’était très touchant et cela m’a fait un peu penser à la mienne par moments. Doméné est également un personnage très attendrissant. Même si l’histoire prend un tournant “angoissant” ce roman reste très lumineux, comme toujours avec Marie Pavlenko.

  • Histoire
  • Personnages
  • Plume de l'autrice
4.2

lemondestunlivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page