Accueil » Nos articles » Quand tombe la nuit – Djenny Bergiers

Quand tombe la nuit – Djenny Bergiers

Quand les voiles tombent et les secrets se révèlent, l’amour peut-il être plus fort que tout ? Une improbable rencontre qui fait tout basculer pour les deux protagonistes qui trouvent un écho dans l’autre et l’opportunité de saisir une main. Noélie a tout pour être heureuse. Si sa vie semble idyllique, peu de personnes connaissent l’envers du décor, pas même ses meilleures amies. Après tout, les affaires de famille restent en famille. Mais l’impression de n’être qu’une imposture aux yeux de ses proches l’accable irrémédiablement. Tristan régit sa vie dans des habitudes protocolaires bien strictes. Les rouages sont huilés et il n’est pas question de faire un pas de travers, ni d’attirer l’attention. Noyé dans des secrets qu’il peine à gérer, le jeune homme attend avec impatience sa majorité.

✊🏾 Personnage secondaire indienne

TW/CW : viols sur mineur (décrit explicitement), trafic de drogues, sexe, violence, relation toxique


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Snag Fiction. Merci à Cécile pour sa confiance.

Dès le début, j’ai compris. En quelques lignes, j’ai su quel allait être un des sujets du livre et j’ai su que j’aurai besoin de temps pour lire ce livre. Je ne vais pas vous mentir, certaines descriptions de scènes m’ont fait très mal et c’était dur à lire. Globalement, je n’ai pas passé un mauvais moment de lecture, loin de là, je l’ai apprécié ce roman. Je suis en quelque sorte “heureuse” d’avoir pu comprendre aussitôt qu’on parlerait de viols sur mineurs pour pouvoir me préparer et ne pas être seule face à mes crises de stress post-traumatique. Bien sûr, j’aurai préféré être prévenu avant ces premières lignes, pour ce genre de lecture, les avertissements de contenu sont essentiels pour mon cas personnel.

Toutefois, comme je l’ai dit, j’ai bien aimé ma lecture. C’est un texte doux-amer sur une relation qui se construit petit à petit entre deux âmes qui vivent des choses difficiles. Ensemble, ils peuvent se réconforter et être des soutiens silencieux, une présence pour l’autre. La relation est un peu déséquilibrée mais c’est logique, certains aspects de vie et les traumatismes ne sont pas toujours facile à confier même si on a confiance en la personne. Ce genre de “détails” dans le récit, sur la relation et parler de vécu traumatique, ont fait qu’il est vraiment réaliste. 

Un des énormes points positifs que j’ai particulièrement aimé avec ce livre, c’est le fait que les mots soient posés sur les actes et surtout à aucun moment minimisés ou avec injonction à la culpabilité pour les victimes. Je m’explique avec deux exemples : dans une intrigue secondaire, une des amies de Noélie vit une relation toxique avec un garçon au comportement violent physiquement comme moralement et dès le début, il y a justement les mots “relation toxique” qui sont posés. Les personnages veulent aider leur amie, ne la remettent pas en cause et ne l’abandonnent pas. On sent parfois de l’agacement mais surtout causé par l’impuissance face à cette relation, car malheureusement, on ne peut pas toujours se sortir de ce genre de relation d’un claquement de doigts. Second exemple : le mot viol est posé sur ce que vit Tristan. C’est tout bête vous allez me dire mais c’est réellement important dans le processus de reconstruction chez une victime  de reconnaître qu’on a été violé et que ce n’est pas notre faute, qu’on a pas cherché ou provoqué ça, surtout lorsque ça concerne une personne mineure. Pour ces raisons, je trouve que c’est un roman YA très important car il est aussi pédagogique.

Je ne sais pas si je le relirai un jour, je ne pense pas car les scènes de viols ont été vraiment dures pour moi, mais je garderai longtemps ce livre en tête car l’autrice a mis en avant des sujets qui me touchent avec les mots qu’il fallait. Pour ça, je la remercie énormément.

  • Histoire
  • Personnages
3

Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page