Accueil » Nos articles » Pilu des bois – Mai K. Nguyen

Pilu des bois – Mai K. Nguyen

Willow adore la forêt qui se trouve près de chez elle. Elle est calme et paisible, si différente de ses propres émotions tumultueuses, qu’elle garde enfouies tout au fond d’elle. Un jour, lorsque ses émotions la submergent, elle décide de s’enfuir dans les bois. Là, elle rencontre Pilu, une fée des bois égarée, qui n’arrive pas à retrouver le chemin de sa maison… qui s’avère être le bosquet de magnolias où la maman de Willow avait pour habitude de l’emmener. Willow propose à Pilu de l’aider et elles deviennent rapidement amies. Mais la journée est longue et Pilu n’est pas certaine d’être tout à fait prête à revenir chez elle… ce qui exaspère Willow, qui est déterminée à réparer ses propres erreurs en ramenant Pilu chez elle saine et sauve. Alors que la tempête menace, les émotions de Willow remontent à la surface et prennent soudainement forme, mettant les deux filles en danger… ce qui va obliger Willow à se confronter à ses sentiments profonds une bonne fois pour toutes.


Chronique réalisée en toute honnêteté en partenariat avec les éditions Kinaye. Merci à Romain pour sa confiance. 

Si vous cherchez des romans graphiques tout doux mais avec des thématiques importantes, vous trouverez votre bonheur chez Kinaye ! Après la saga du Garçon sorcière, j’ai adoré leur dernière sortie toute douce, Pilu des bois ! Willow est une jeune fille gentille mais qui est vite submergée par ses émotions négatives, qui se matérialisent par des petits monstres qu’elle essaie de contenir. À force de les garder enfouis, quand ils sortent, les mots dépassent sa pensée et blessent ses proches et surtout sa grande soeur. Elle ne parvient pas à gérer son deuil, et ressent beaucoup de culpabilité et de colère. On ressent beaucoup d’empathie pour elle, on sent qu’elle souffre beaucoup de faire du mal aux autres sans faire exprès. Il est facile de s’y identifier, puisqu’on a tous déjà ressenti qu’on faisait face à un trop plein d’émotions sans réussir à le gérer !

Par une soirée orageuse, elle va rencontrer dans la forêt, son refuge qu’elle connaît comme sa poche grâce à son père, une jeune fée des bois, Pilu, qui est partie de chez elle en colère et ne sait plus comment rentrer ! Elles vont vite se rendre compte qu’elles se ressemblent beaucoup et leur amitié rapide est très mignonne. Elles vont s’entraider et comprendre ensemble l’importance de parler de ses émotions et sa tristesse, et de les accepter, sans les laisser enfouies, mais aussi partager des connaissances sur la nature, avec Chicorée, le chien de Willow, tellement adorable ! Pilu parait un peu naïve car elle ne connait pas grand chose à part les arbres où elle habite et son émerveillement est très touchant. On redécouvre un peu la nature et sa beauté à travers ses yeux ébahis.

L’ouvrage aborde donc le deuil, le fait de se pardonner soi-même, le respect de la nature, l’amitié, avec poésie grâce à des planches aux couleurs sublimes, très expressives ! Les métaphores sont vite reconnaissables, notamment les petits monstres qui symbolisent les émotions, et sont vraiment très parlantes ! Certains moment illustrent parfaitement la violence de nos émotions, mais c’est abordé avec douceur par l’autrice pour ne pas faire peur. Au final, cette manière de s’identifier à Willow nous apaise et donne l’impression de sortir de ce petit conte avec une meilleure compréhension de nous-même. Comme d’habitude, un petit joyau à mettre entre toutes les mains.

  • Dessins
  • Thématiques
  • Intrigue
4.4

Graziella

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page