Accueil » Nos articles » Magasin pittoresque de la littérature française – Jean-Loup Chiflet

Magasin pittoresque de la littérature française – Jean-Loup Chiflet

Ce petit ouvrage aurait très bien pu s’appeler « Miscellanées » mais nous lui avons préféré un titre emprunté à un magazine encyclopédique très en vogue au XIXe siècle, le Magasin pittoresque. Dans ce pêle-mêle littéraire, vous allez tout savoir sur les détails intimes, croustillants et émouvants de la vie de nos grands écrivains (animaux de compagnie, vie sexuelle, secrets de famille, obsessions, phobies…). Ainsi vous apprendrez, entre autres choses, que le chien d’Émile Zola s’appelait Hector et le chat de Perec Delo, que Maupassant mourut fou à 43 ans, que Colette utilisait des vélins bleu lavande, que Jean-Claude Carrière ne pouvait pas écrire sans son crâne mexicain fétiche, que Montaigne souffrait de calculs rénaux, que Cocteau était opiomane, et qu’il y a en France 2 370 rues ou avenues Victor Hugo et seulement 330 rues Gustave-Flaubert.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Plon. Merci à Lisa pour sa confiance.

Dans cet ouvrage, petit recueil d’anecdotes amusantes et impensables sur les écrivains les plus connus de la littérature française, nous plongeons directement au cœur de leur intimité en les découvrant personnellement.

Via différents thèmes comme « affaires de famille », « certains ont carrément copiés », ou encore « lorsque les écrivains déraillent », Jean-Loup Chiflet nous embarque dans des récits très courts mais absolument truculents sur le mode de vie, les petites habitudes et les manies de chacun, sur le rapport à l’écriture, à la drogue, ou encore sur les relations qu’ils entretenaient tous entre eux. On apprend à connaître Hugo, Maupassant, Eluard, Duras et tant d’autres pour ce qu’ils sont eux-mêmes et pas seulement pour leurs œuvres. Cela permet de donner une réelle consistance à la personnalité de ces auteurs énormément mis en avant dans la littérature, que cela soit durant notre parcours scolaire ou au cours de notre vie, mais sur qui, finalement, nous savons si peu de choses.

« Si vous avez raté le début … » est un chapitre que j’ai particulièrement aimé parcourir puisqu’il s’agit de faire un bref résumé des œuvres les plus connues en passant par des grands classiques comme Belle du Seigneur d’Albert Cohen, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, mais aussi par d’autres textes très connus eux aussi, mais dont on ne connait pas forcément les récits comme Bonjour Tristesse de Françoise Saga, Les Particularités élémentaires de Michel Houellebecq , Ni d’Eve ni d’Adam d’Amélie Nothomb. Cela permet de se remettre en tête les titres ou au contraire d’avoir enfin une idée de l’histoire ! Pour ma part, je me suis notée plusieurs titres que j’ai (à nouveau) très envie de découvrir après ces petites présentations.

A lire n’importe où et n’importe quand ! Le format par rubrique est absolument parfait pour une lecture détente et sans prise de tête, c’est un livre à prendre et à poser, à feuilleter, à lire d’une traite ou par morceau. Il peut se lire aussi bien seul.e qu’accompagné.e.s pour faire deviner aux autres les anecdotes !   

A votre avis combien existe-t-il de rues, d’avenues et de boulevards Jean de la Fontaine ? La réponse est dans le livre (ou sur Google, mais soyez fun, ne choisissez pas la simplicité) !

  • Originalité
  • Qualité des anecdotes
  • Découverte & apprentissage
4.2

Marine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page