Accueil » Nos articles » Les filles confettis – Ahava Soraruff

Les filles confettis – Ahava Soraruff

Madeleine, jeune fille cultivée et Clémence à la réputation sulfureuse, sont amies depuis l’école primaire. Elles sont très différentes, mais se sont toujours épaulées. Lorsque Clémence tombe enceinte de Théo, son flirt du moment, elle ne sait pas comment affronter la situation et demande conseil à son amie, qui suggère de devenir jeunes filles au pair à Londres, car là-bas on est nourri-logé-blanchi, et surtout on peut avorter discrètement. Chacune emporte avec elle son secret : le désir d’avorter pour Clémence et retrouver son père pour Madeleine.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Snag Fiction. Merci à Cécile pour sa confiance.

Je me suis lancée dans cette lecture en me disant qu’elle serait parfaite pour une fin d’été : je peux vous confirmer que ça a totalement été le cas ! J’ai un sentiment étrange vis-à-vis de ce roman : je l’ai énormément aimé, mais ce n’est pas un coup de cœur et je ne saurai donc dire pourquoi je l’ai autant aimé.

J’ai beaucoup aimé les personnages. Dans ce livre nous avons deux points de vue : celui de Clémence et celui de Madeleine. Avec le temps, j’ai remarqué que j’accrochais énormément avec cette dernière. Elle était très drôle, vraiment ses réflexions, ses agissements, me faisaient mourir de rire. En plus, j’ai pu me comparer à elle à bon nombre de moments, et j’ai adoré pouvoir me retrouver un peu en elle. Pour ce qui est de Clémence, j’ai eu un peu plus de mal : je n’étais jamais d’accord avec elle, et elle me tapait plutôt sur les nerfs. Pour autant, ça n’a pas gâché ma lecture et c’est plutôt bon du coup !

J’avoue qu’au départ, j’avais un peu de mal avec le style d’écriture. Je trouvais ça vraiment étrange, je n’accrochais vraiment pas et il me sortait énormément de ma lecture. De plus, je trouvais que certaines expressions n’avaient aucun sens. Mais je me suis habituée, ou alors c’est passé avec le temps, ou encore, ce n’était là que le point de vue du personnage, ce que l’autrice voulait nous en montrer. Car au final, ce côté un peu étrange et décalé correspondait plutôt bien avec l’un des deux personnages avec lequel j’avais le plus ce sentiment !

Si je devais seulement donner un autre point négatif, c’est que je trouve qu’il fallait quand même bon nombre de références pour comprendre certaines pensées des personnages. Il faut connaitre Audrey Hepburn et tous ses films par exemple. Je ne la connais pas et je n’ai jamais vu aucun de ses films malheureusement, donc je suis sûrement passée à côté de bon nombre de comparaisons. Cependant, encore une fois, cela peut se justifier avec le fait que les deux personnages voient en Audrey Hepburn un modèle, alors forcément, il fallait en parler (même si ça peut être embêtant pour le lecteur.ice !).

C’est typiquement le genre de roman où tu passes un bon moment en le lisant. C’est sans prise de tête, c’est frais, drôle, décalé, une vraie tranche de vie ! J’ai par ailleurs beaucoup accroché avec l’une des romances que l’on peut rencontrer dans cette lecture ! J’ai trouvé qu’elle prenait son temps au cours de ce one-shot, qu’elle ne prenait pas non plus trop de place, mais qu’elle restait mignonne et touchante !

Enfin, ce livre aborde pas mal de thématiques importantes : l’avortement (mais qui n’est pas une des principales au final !), l’amitié, la confiance, l’amour ! Tout allait si bien ensemble en plus ! Au final, je me rends compte avec du recul que dans cette lecture, j’ai surtout eu l’impression de voir une comédie musicale, un peu moins excentrique et sans musique. Parfois, c’était un tantinet tiré par les cheveux pour certains événements, mais ça se glisse tout seul dans le récit !

  • Style d'écriture
  • Humour
  • Thématiques abordées
  • Personnages
3.9

Erin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page