Accueil » Nos articles » Le Choix – Stéphanie Zeitoun

Le Choix – Stéphanie Zeitoun

Floriane Baldi, 43 ans et journaliste chez Beauty Mag, a quitté l’homme qu’elle aime. Incapable d’accepter l’amour qu’on lui porte, elle choisit la fuite et la solitude, quitte à s’aider de quelques médicaments. Alors qu’elle tente d’oublier sa peine en s’adonnant au surf, sa planche la percute en pleine tête et lui fait oublier toute sa vie passée. À l’hôpital, un deuxième verdict tombe : elle est enceinte. La quête du père de cet enfant débute alors et pourrait s’avérer plus complexe que prévu… De son côté, Vincent Dubreuil, éminent professeur en esthétique, est tiraillé entre le fait de soutenir sa femme cancéreuse qu’il n’aime plus, et tenter de rattraper la maîtresse qui fait battre son cœur, mais qui l’a quitté, lassée d’attendre le divorce. Entre humour, quête éperdue et dépassement de soi, aidés par un entourage plus ou moins bienveillant et un psychologue très alerte, Floriane et Vincent devront rétablir un équilibre de vie et faire face à de nombreux choix, dont l’un des plus importants : avec qui poursuivront-ils leur vie ?

TW : maladie, adultère, traumatisme


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Kiwi. Merci à Elya pour sa confiance.

Il s’agit ici d’un roman dit feel-good où il est question de confrontation des choix venant à nous, et surtout de savoir si les choix que nous faisons sont les bons ou non, et pour qui.

Nous suivons deux histoires : Vincent, marié à une femme atteinte d’un cancer, ce qui affecte grandement sa vie de couple et Floriane qui a subi une perte de mémoire suite à un accident et qui plus est, est enceinte. Va s’ensuivre des séances de thérapie avec un psychologue, où elle va tenter de retrouver le père de son enfant, qu’elle a également oublié.

Au final, je n’ai pas retrouvé ce côté si feel-good que j’attendais, surtout en cette période assez compliquée. Je n’ai pas vraiment compris les choix des personnages, et surtout, je ne m’y suis pas attachée, et l’attachement aux personnages est un point crucial pour moi. Vincent est un personnage vraiment antipathique et qui m’a agacée au plus haut point. Sa décision de quitter sa femme atteinte d’un cancer pour une autre femme est tout à fait incompréhensible bien qu’il est vrai que la vie d’un couple change suite à l’annonce d’une telle nouvelle. J’ai trouvé cela malsain sous couvert d’une envie de changer de vie pour le mieux, en délaissant une femme malade. De même pour Floriane, j’ai trouvé sa situation un peu irréaliste bien que j’ai apprécié la mention des thérapies suite à un traumatisme, peu abordées en général.

La fin me laisse toutefois perplexe car je ne comprends pas leur décision mais je respecte tout à fait le choix de l’autrice. Je pense que tout est une question de point de vue.

  • Personnages
  • Intrigue
2.5

Kelly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page