Accueil » Nos articles » La peste écarlate – Jack London

La peste écarlate – Jack London

En 2073, un vieillard, vêtu d’une peau de bête, survit dans la baie de San Francisco entouré de ses petits-enfants. James Howard Smith est l’un des seuls survivants de l’épidémie de 2013, la Peste écarlate, qui a ravagé la population mondiale. A travers ce récit, l’ancien professeur tente d’apprendre à ces enfants, qui ne connaissent rien d’autre que la chasse et la pêche, ce qu’était le monde d’avant, portant en lui l’espoir de faire renaître la culture et la civilisation. Mais l’homme ne restera-t-il pas toujours un loup pour l’homme ?


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec Beta publisher. Merci à Jane pour sa confiance.

Ce court roman est le deuxième volume de la collection des Illustres Inconnus, décrite ainsi sur le site de Beta publisher : « Auteurs connus, textes inconnus et illustrations inédites ». J’aime beaucoup cette idée d’aller déterrer des textes dont on a jamais ou très peu entendu parler, alors que les auteurs sont considérés comme incontournables. En l’occurrence je n’avais jamais lu Jack London, même ses textes les plus célèbres, et je trouve que c’est un moyen original de découvrir un auteur, sans se mettre la pression qu’on pourrait avoir en lisant un roman ultra-connu.

La plume est un peu surprenante au début, mais une fois les premières pages passées, ça se lit tout seul, je l’ai dévoré. L’histoire est très courte, et pas forcément hyper originale (enfin à l’époque où il a été écrit il était sûrement original, mais entre temps il y a eu 3500 bouquins post-apo qui sont sortis), mais on s’y laisse prendre quand même, comme les petits-enfants du héros on a envie de savoir comment la Terre en est arrivée là. Et c’est marrant à lire en cette période, on fait forcément des liens avec ce qu’il se passe (et heureusement on n’en est pas encore à porter des peaux de bêtes, dieu merci).

L’objet-livre est très mignon, la couverture est simple mais super jolie. Il y a à l’intérieur des illustrations, auxquelles je n’ai pas forcément accroché, je ne suis pas fan du style de l’illustrateur (mais c’est très personnel). Bref, une jolie découverte, qui me permet de commencer tranquillement les écrits de Jack London !

Dans ce court roman, nous suivons James Howard Smith, l’un des derniers survivants d’une épidémie ayant ravagé la population mondiale : la Peste Écarlate. La maladie est nommée ainsi car la personne, au moment où elle est contaminée, devient soudainement rouge avant de mourir dans les heures, voire les minutes qui suivent.

Le récit a lieu soixante ans après l’apparition de la maladie et le monde d’avant a complètement disparu. Nous revenons à une Terre primitive où le l’objectif numéro un est la survie. James Howard Smith, maintenant devenu vieillard, vit au milieu de ses petits enfants. Ces derniers sont nés et ont grandi dans ce nouveau paysage sauvage et hostile et ils ignorent tout de « l’ancien monde moderne ». Le vieil homme va tenter au fil des pages de leur en faire le récit afin de les instruire dans l’espoir qu’ils fassent bon usage de ces connaissances.

J’ai bien aimé ma lecture qui m’a facilement amené à réfléchir (difficile de ne pas faire l’analogie entre ce texte et la situation actuelle…). J’ai trouvé la philosophie derrière le récit du vieillard particulièrement intéressante et les réactions et commentaires des petits enfants viennent apporter une réflexion supplémentaire très prenante. Alors, en soit, il n’y a rien de très original dans l’univers présenté par l’auteur mais la façon dont l’univers et mis en place, à travers les paroles, les sentiments et les pensées du vieillard, m’a beaucoup plu. Petit plus aussi pour les illustrations tout au long du récit que j’ai trouvé originales et sympathiques !

Finalement, la phrase que j’ai trouvé la plus marquante et qui résume le mieux ce roman serait celle que l’on trouve en quatrième de couverture : Mais l’homme ne restera-t-il pas toujours un loup pour l’homme ? Si cette citation vous intrigue, alors ce court roman est définitivement fait pour vous !

  • Intrigue
  • Personnages
  • Illustrations
  • Réflexion
3.5

Charlène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page