Accueil » Nos articles » Fais pas ta gamine – Charlotte Bousquet

Fais pas ta gamine – Charlotte Bousquet

Plus d’appareil dentaire, presque plus d’acné, des seins qui se décident enfin à pousser… Je ne suis pas encore aussi jolie que Solveig ou Chloé, mais au moins, je n’ai plus l’impression d’être un grand sac d’os. Léo aussi l’a remarqué, puisque ça y est, nous sommes ensemble ! Il ne se passe plus une journée sans que nous soyons collés l’un à l’autre. Après des années d’insignifiance absolue, je suis enfin ” celle-qui-sait “. Évidemment, ça rend les copines super curieuses : Annabelle, il embrasse bien Léo ? Annabelle, vous avez été jusqu’où ? Ça me gêne un peu. Surtout, je ne sais pas trop quoi leur répondre. Léo a envie de plus, mais moi, de quoi ai-je vraiment envie ?


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions GulfStream. Merci à Julie pour sa confiance.

Ayant lu plus jeune, durant mes années collège, les premiers livres de cette collection, il me tardait de découvrir le nouveau qui devait sortir. D’autant que je me rappelais très bien, que ce que j’avais pu lire auparavant transmettait toujours des messages et aidait beaucoup les jeunes : la preuve, j’avais pu comprendre un peu plus ma bisexualité grâce à ma lecture de Fraise tagada issu de cette série.

Dans ce livre, aussi nous avons des thématiques dures mais importantes à évoquer. Tourné vers un public un peu plus lycéen, Fais pas ta gamine met en avant une relation, surtout sexuelle, à sens unique. On y parle en effet du consentement et de toutes les questions qui peuvent graviter autour. 

J’ai trouvé très intéressant de montrer au lecteur que notre héroïne avait envie dans un premier temps de Léo, son crush ultime. Pour autant, lorsqu’elle est passée à l’acte sexuel, ou même plus simplement lors des attouchements ou des baisers, elle ne se sentait pas en sécurité, se sentait gênée, obligée. Elle se rendait peu à peu compte qu’elle n’avait pas tellement envie de faire l’amour.

C’est une lecture importante qu’il faut poser entre les mains de tout le monde pour montrer le monde dans lequel nous vivons. Il n’y a pas de filtre dans ce livre, il ne montre que la vérité et surtout, le danger du non consentement. Les mots sont percutants, simples, compréhensibles et font donc sens.

De plus, la lecture est graphique et peut donc avoir un public plus large. En plus, les dessins sont assez agréables, même si ce n’est pas le style que je préfère. Il y a quelque chose d’important qui s’en dégage, quelque chose de fort. 

  • Thématiques
  • Graphismes
4.5

Erin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page