Accueil » Nos articles » Comme dans un roman d’été – Emily Henry

Comme dans un roman d’été – Emily Henry

Augustus Everett est un écrivain ” sérieux “, considéré comme le nouveau génie des lettres américaines. January Andrews ne compte plus les bestsellers publiés, mais dans un tout autre registre : la comédie romantique. Si elle multiplie les happy endings, Augustus réserve à ses personnages des destins épouvantables. Aux antipodes l’un de l’autre, ils vont néanmoins se croiser et se lancer un défi. Elle passera l’été à écrire un grand roman littéraire, lui s’essayera à une comédie sentimentale. Afin de trouver l’inspiration, January organise pour Augustus des excursions romantiques, et lui l’emmène à la rencontre de personnes à l’existence brisée. Chacun devra achever son roman avant la rentrée et, bien évidemment, aucun des deux n’imagine tomber amoureux. Bien évidemment.


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Cherche Midi. Merci à Benoit pour sa confiance.

Ce roman entre le feel-good et la comédie romantique se situe dans deux registres que je ne lis que très peu, mais qui m’a tenté car le titre inspiré l’été et que les deux protagonistes principaux sont écrivains.

Ces deux thématiques entremêlées m’ont donné envie de découvrir cette histoire qui bouscule mes habitudes de lecture. Et j’ai beaucoup aimé ! Je pense même que “Comme dans un roman d’été” peut facilement être un coup de cœur pour les amateurs du genre.

En effet, la plume de l’autrice est légère et poétique, son style fluide et l’histoire addictive ! Les descriptions sont bien placées et créent une véritable atmosphère au roman. À la fois drôle et émouvant, cynique et fleur bleue, c’est une histoire pleine de contradictions qui font son charme.

J’ai été subjuguée par la fluidité de la narration et par la facilité avec laquelle je suis rentrée dans l’histoire. Il ne m’a fallu qu’une dizaine de pages pour me sentir concernée et intriguée par les passés des deux protagonistes.

C’est, justement, cet aspect secret de famille qui m’a séduit dans ce roman et qui apporte une touche de piquant. On s’interroge tout le long sur les membres de la famille de notre protagoniste, tout comme les raisons qui ont amené nos deux personnages principaux à se croiser.

Des thématiques plus existentielles sont aussi présentes tout au long du roman. Je les ai trouvées très bien abordées, avec des réflexions intéressantes et des émotions bien décrites et qui prennent aux tripes.

La charge émotionnelle de la plume est incroyablement forte et certains passages sont, par leur poésie et leur sensibilité, larmoyantes. On se retrouve à pleurer, mais sans être dans le mélodramatique.

De plus, j’ai adoré que le roman aborde l’écriture, l’inspiration et comment les événements de la vie impactent les capacités d’écriture. J’ai trouvé que l’image donnée de l’auteur est à la fois poussée à la caricature sur certains points et extrêmement juste sur d’autres.

On a donc une autrice de comédie romantique clichée mais avec des pratiques d’écriture réalistes ce qui rend le roman à la fois original et attendu.

Car oui, si je me suis beaucoup attachée aux personnages, ils en restent pour le moins assez clichés. Mais ce sont des protagonistes agréables à suivre, intéressants, cohérents et bien construits.

C’est donc avec plaisir que j’ai suivi leurs péripéties pour tenter d’écrire leurs romans respectifs. Et cela malgré la page blanche et leurs vies qui débordent sur leur créativité.

Le personnage féminin a un humour mordant et c’est un vrai plaisir de suivre son point de vue sur les événements. Elle use de l’ironie sans modération et c’est ce que j’ai adoré !

Finalement, la romance entre eux est l’aspect qui m’a le moins intéressé, mais elle s’incorpore bien dans le reste de l’intrigue. Elle est même plutôt agréable sans être transcendante. Elle plaira, je le pense, aux amateurs du genre !

C’est donc un roman que je vous recommande chaleureusement que vous soyez un initié du genre ou non.

  • Intrigue
  • Personnages
  • Ecriture
  • Originalité
4.8

Hajar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page