Accueil » Nos articles » Chenille poilue – Sellier & Fronty

Chenille poilue – Sellier & Fronty

Limaces, escargots, cafards, araignées, chenilles et mille-pattes… Ce sont les insectes que préfère cette princesse unique en son genre ! Une histoire fourmillante de fantaisie, librement inspirée d’un très vieux conte japonais. Dernier lettré : Chen Lemin fait partie de ces intellectuels chinois d’une grande originalité qui avaient un pied dans la tradition chinoise et un pied dans la modernité occidentale. Il était à la fois habité par l’esprit des Lumières et la sensibilité chinoise, qui obéit au coeur et au souffle. C’est à la fin de sa vie qu’il revint aux sources de sa passion pour la calligraphie et la peinture dans la parfaite tradition du lettré chinois. C’était son jardin secret, un espace de méditation où il s’adonnait au perfectionnement de soi dans une atmosphère de sérénité. Deux mots pourraient résumer ce qui se dégage de ses rouleaux de peinture et de ses calligraphies : calme et pureté.

✊🏽 Personnages japonais


Chronique réalisée en toute honnêteté suite à un partenariat avec les éditions Picquier. Merci à Pascaline pour sa confiance.

Chenille Poilue est un album jeunesse très coloré avec beaucoup de douceur dans les illustrations mais aussi d’intelligence dans les sonorités du texte. Ses dessins nous font voyager au plus près du Japon, racontant un vieux conte, remis au goût du jour.

Forte de sa personnalité, celle que l’on appelle Chenille Poilue est un personnage atypique, qui sait s’affirmer devant la société mais aussi devant ses parents. En effet, à l’inverse des autres princesses des différents palais de Kyoto qui aiment les papillons, Chenilles Poilue se passionne pour les insectes. Une passion qui n’est pas bien vue ni par sa maman ni par les autres filles de la ville… Notre personnage principal le sait, mais elle n’en a que faire, elle aime vivre pour elle ! Avec une touche d’humour, c’est avec un grand plaisir que nous découvrons son histoire.

Dans toute sa modernité, l’album invite à la tolérance, prône la différence mais aussi selon moi la simplicité et la beauté des âmes tout en dénonçant les stéréotypes de genre.

J’aurai simplement un bémol à émettre : le conte s’arrête trop vite. Cela a pour moi été difficile donc, de comprendre la “morale” du livre. C’est en ce sens que j’ai été un peu déçue… je m’attendais à plus de qualité concernant l’histoire, des personnages plus creusés, une fin plus inattendue. Celle-ci se termine assez vite et d’une manière assez commune finalement. Cela n’empêche pas le fait que je recommande cet album, pouvant être lu à partir de 3 ans !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est lavoixdeslectrices_anissa-300x271.png.

  • Illustrations
  • Histoire
4

Anissa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page